Panier0

Une collaboration utile entre l’Homme et l’Intelligence Artificielle dans le combat du COVID-19

L’intelligence artificielle progresse sans cesse grâce à l’essor de l’apprentissage automatique, la naissance de nouveaux algorithmes, l’augmentation des puissances de calcul et l’accessibilité des sources de données variées. Elle permet de nombreuses approches afin de traiter des problèmes nécessitant l’intelligence humaine pour les résoudre.

Aujourd’hui la pandémie du COVID19 nous préoccupe, énormément, et pour cause. Si nous pouvons espérer que cette épreuve rapproche les Hommes, il n’en est rien. La course aux vaccins nous prouve, hélas, le contraire. Cependant cette attaque permet, surement, de favoriser la croissance de la collaboration de l’Homme et de l’Intelligence Artificielle. Pourquoi et comment ?


Hier, la COVID-19 n’était pas encore une pandémie. Aujourd’hui, elle est devenue le plus grand défi auquel nous sommes confrontés depuis des décennies. En quelques mois, elle a transformé notre vie, a touché tous les secteurs d’activité et a dégradé la dynamique de croissance des entreprises. Mais la pandémie n’a pas freiné l’innovation, elle l’a même spectaculairement amplifiée.

Les grandes entreprises souhaitent développer une forte collaboration entre Homme et Intelligence Artificielle. Cette dernière combine les capacités ‘’ illimitées’’ de l’Intelligence Artificielle et l’intelligence humaine pour créer et affiner de nouveaux concepts. Avec l’actualité, les bénéfices de cette collaboration n’ont jamais été aussi prometteurs.

La COVID-19 accroît nos besoins de produits intelligents nous le voyons en matière de santé publique.

L’interrelation Homme et Intelligence Artificielle joue un rôle dans la course effrénée des vaccins contre COVID-19. L’importance et la croissance de la pandémie créent de nouveaux défis et contraintes que les concepts de l’Intelligence Artificielle peuvent aider à surmonter voire enrayer. L’Intelligence Artificielle favorise la réflexion de nouvelles solutions et idées pour construire des organisations plus flexibles.

En pratique, une personne vaccinée peut ressentir des symptômes inhabituels, elle peut aussitôt les déclarer sur un portail de signalement en ligne. Ce portail est rattaché directement au ministère de la Santé. Ces informations sont envoyées à un centre de pharmacovigilance qui va analyser ces données et les transmettre dans une base nationale.

Le système de l’Intelligence Artificielle utilise des techniques d’apprentissage machine appelé réseaux neuronaux profonds. Il peut trouver la structure des protéines à partir de leurs séquences génétiques. Actuellement, le système a appris la structure d’environ 100 000 protéines. Il est capable de modéliser en 3 d n’importe quelles de ces protéines ce qui permet des avancées importantes.

Afin d’analyser le bon ‘’produit’’ et la bonne dose cette technique (IA) est utilisée. Pour Benoit Lefranc, co-fondateur de la société l'entreprise française Eurekam ‘’ notre technologie, reconnue et approuvée par de nombreux hôpitaux français, est parfaitement compatible avec les doses de vaccins. En effet, ces vaccins seront distribués sous forme de flacons multidoses, chaque flacon permettant d’administrer 5 doses ou plus. Pour exemple le vaccin développé par Pfizer devra être dilué au préalable avant d’être injecté après avoir conditionné la dose prescrite dans chaque seringue. Une erreur dans le volume de dilution et/ou d’injection pourrait engendrer une toxicité ou une inefficacité du vaccin. La traçabilité concernant ces étapes est indispensable pour assurer le maximum de sécurité au patient et c’est là que la technologie Drugcam intervient pour garantir la conformité de la prescription’’.


Les robots


Durant la pandémie les robots endossent de nouvelles responsabilités. Ils épaulent les travailleurs de première ligne et contribuent à la lutte contre le virus. Le déploiement des robots ou tout autre système relatif à l’Intelligence Artificielle est concerné car de nombreux cas d’utilisation exigent des vitesses de circulation des données élevées et une latence réduite. Les leaders de la robotique ont certainement assumé leurs pleines responsabilités pendant la pandémie. Ils construisent à long terme un avenir de plus en plus automatisé.



La santé ‘’intelligente’’ peut aider à découvrir les symptômes, à réaliser le suivi des patients, à transmettre des données sanitaires précieuses au monde scientifique. Cependant les dispositifs utilisés pour combattre la COVID-19 alimentent les discussions sur la protection de la vie privée.






100 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Contact 

@ création by Patrick